CyberAvia fondée et développée par Fabrice ERDINGER.
Vous débutez
Envie de nous rejoindre ? Un peu perdu ? Nous avons un espace débutant spécialement prévu afin de t'aider dans tes premiers pas.
Accueil débutant

Besoin d'aide ? Pensez WikiAvia !
Accueil WikiAvia

Formations
Aucune formation
 

Vols réseaux

Réservations
<< Juillet 2018 >>
LuMaMeJeVeSaDi
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Missions en ligne
<< Juillet 2018 >>
LuMaMeJeVeSaDi
1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31


Bradshaw, naissance d'une légende...

C'est la plus célèbre de nos aventures, transmise de Cyberaviateur père à Cyberaviateur fils, le soir, à la veillée, à l'heure obscure où les récits des anciens vous font monter des frissons dans l'âme. C'était à cette époque lointaine où nous "volions" avec FS98, parcourant les prairies du ciel dans un décor de bandes dessinées certes, mais où la poésie et l'imagination gardaient tout leur pouvoir.

Alors, rejoignez-nous dans la grande plaine du firmament, les flammes du feu de camp s'élèvent vers un croissant de lune de conte oriental, le troupeau d'avions s'endort autour de nous en ruminant des nuages, et la voix d'un vieux sage s'élève pour nous conter l'histoire du pilote JFD et de l'aéroport de Bradshaw :

(Boaf ! Trop long tout ça : ) LE RESUME

"Tout a commencé par ce message innocent dans lequel DV, dit "le barde" sur la Liste Cyberavia, exprimait son plaisir d'avoir découvert une nouvelle liaison en Vols Réguliers :"

Hier soir, ... je me suis permis un petit "rafraîchissement", sous la forme d'un vol Hilo - Bradshaw (île d'Hawaii). Hilo - Bradshaw : si vous ne connaissez pas, vous avez tort !

Départ au niveau de la mer, arrivée à 6200 ft (si, si !), le tout en 25 NM environ et avec un DHC6... Et c'est un vol régulier, oui, oui !

Ajoutez la difficulté 3 ("météo 3" comme ils disent) et c'est génial. Pour aller de Hilo à Bradshaw, le plus pratique c'est la spirale ascendante pour monter à 8500 ft. Un tour suffit, remarquez, faut pas croire que le DHC6 Cyberavia rechigne à la tâche : c'est un gentil petit avion, ça madame !

Et alors là-haut : une mer de nuages à vos pieds (merci "météo 3"), un col entre deux volcans face à vous, et le ciel tout autour. Bradshaw, vous ne le voyez pas, il n'y a que les nuages...

Pour s'aligner, une NDB, c'est tout, sur laquelle vous devez arriver au cap 090°, et vous descendez vers les nuages, avec à votre gauche la montagne, de plus en plus près. Ah oui, à Bradshaw, la piste est "9/27", mais on n'a droit qu'à la 9, "à cause du relief". Et si le vent n'est pas d'accord ? On méprise ! La 9 et rien que la 9 !

En plus, à cette altitude on a droit à la deuxième couche de vent de la difficulté 3 : le genre de zéphyr discret qui arracherait les cornes des bœufs, si l'on en croisait par là... Hier, coup de bol : 18 Nœuds seulement !

Grâce probablement à une "Microsofterie" bien de chez Billou, les nuages recouvrent le sol et le cachent, mais en descendant vous ne les traversez jamais : arrivé à 100 - 200 ft au dessus, ils disparaissent et c'est le grand beau !

Et c'est là que je me suis retrouvé trop haut, trop à droite, trop près !

Dans mes vols, les passagers sont toujours très bien attachés, y'en a même qui en plus mettent des tenues de footballeurs américains. Je me demande pourquoi ?

En tous cas, pas de blessés, mais un plongeon - kamikaze avec double virage en S et tous volets sortis à la fin : leur cri d'horreur a dû s'entendre de Hilo !

Et croyez moi si vous voulez : "atterrissage bisou" à la fin ! (non, pas comme Jean-Paul 2 : c'est juste pour ne pas écrire "kiss landing")...

 

Quelque temps plus tard, JFD (oui, c'est l'apparition du héros !) écrivait en réponse :

Je rigole encore en tapant ma prose :-)

 

Sur les traces du valeureux commandant Dominique V., je décolle de Hilo pour Bradshaw. 1ère boulette :

je suis en SAAB 340, pas en DHC6 ou Do 228, mais basta, on verra bien.

Courageux mais pas téméraire, je choisis une MTO 1. Je n'aurais peut-être pas du, car la couche est de 5900 à 7000 ft 5/8, et le terrain est à 6200 ft. De grands moments se préparent...

Je grimpe la poignée dans le coin, même pas besoin de faire un 360 pour passer le col à 8500 ft, les chevaux du SAAB, çà pousse velu. Jusqu'au virage pour une longue finale, avec alignement sur le NDB, pas de misères. Mais le PdV demande de descendre à 7700 ft, et de finir en visuel. Quel visuel ? En plein dans la crasse, j'ai vu passer le NDB, mais je n'ai jamais vu la piste. A un moment, j'ai cru voir quelque chose, mais c'était une route qui m'a sauté au visage en remontant brutalement : CRASH !

 

Comme FS m'avait sauvegardé une situation au-dessus du col, j'ai recommencé illico, avec Navyg cette fois-ci pour me sécuriser. Macache ! cette s...ie de NDB n'est pas vraiment dans l'axe de la piste, elle doit être plantée sur le bistrot du coin, et je n'ai pas plus vu la piste que pour la première fois, et çà a fini dans la montagne, dans un très joli exercice de tunnelier bi turbo prop à train rétractable et CdB décoré à titre posthume de la médaille de grand Officier de l'Obstination Butée, avec palmes.

 

Le temps passa, certains pouvaient croire le le calme revenu, mais le calme ne fait pas les légendes... Et soudain, comme la foudre, tomba la nouvelle :

LE DRAME



Connexion

Votre espace


Accès direct



Teamspeak
CyberAvia 
Le BAR 

Astuce du moment
Pensez à régulièrement vérifier les mises à jour de CIP et des Boites Noires. Dans CIP allez dans l'onglet UTUILITAIRES puis utilisez l'option MISE A JOUR DES LOGICIELS CYBERAVIA. Si une ou des mises à jour sont nécessaire, CIP les effectuera automatiquement.

Natacha
© Dargaud-Lombard / Walthéry, 2018

Diffusion de l image avec l aimable autorisation de Walthery et Dargaud-Lombard