CyberAvia fondée et développée par Fabrice ERDINGER.
Vous débutez
Envie de nous rejoindre ? Un peu perdu ? Nous avons un espace débutant spécialement prévu afin de t'aider dans tes premiers pas.
Accueil débutant

Besoin d'aide ? Pensez WikiAvia !
Accueil WikiAvia

Formations
Aucune formation
 

Vols réseaux

Réservations
<< Aout 2017 >>
LuMaMeJeVeSaDi
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Missions en ligne
<< Aout 2017 >>
LuMaMeJeVeSaDi
1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31


Abécédaire cyberaviesque


Le but de ce petit abécédaire est d’aider le pilote nouveau venu dans la Compagnie à comprendre le dialecte utilisé par les plus anciens sur la mailing list Cyberavia :

  • abréviations ésotériques,

  • surnoms obscurs,

  • allusions plus ou moins explicites à des personnages réels ou imaginaires,

  • évocations sibyllines des évènements qui ont forgé le passé glorieux de la Compagnie.

Le lecteur averti pourra noter quelques redondances avec les explications beaucoup plus sérieuses disponibles par ailleurs sur le site de la Compagnie. Elles sont entièrement volontaires.

  • Barde : surnom de Dominique Vialet. Dominique est l'ancien Responsable de l'Équipe Missions, dont il anima les sicaires pour la validation des nouvelles missions et pour l'adaptation à la version en cours de FS des missions publiées dans des versions précédentes. Mais son surnom provient de ses textes mémorables publiés sur la ML, sur les sujets et sous les formes les plus diverses : digressions oiseuses (le terme est de lui), chroniques enfantines (les aventures de Nathan), pièces de théâtre dans le style antique mettant en scène l'état-major de la Compagnie, chroniques de Bradshaw, sonnets et quatrains. La joute poétique qui l'opposa un moment à quelques pilotes fins lettrés reste un des moments forts de la vie de la ML.

  • Barde-show : déformation du nom de Bradshaw, créée par le Prez en hommage aux textes du Barde sur le sujet.

  • Bilou : affectueux surnom donné par les internautes à William H. Gates, ex Président et principal actionnaire d'une petite société familiale basée à Seattle nommée Microsoft. Bilou, en tant que responsable de l'entreprise est donc considéré comme coupable a priori et par là-même représente un remarquable exutoire pour les utilisateurs des produits de sa société. On trouve également l'orthographe "Billou" ; à Cyberavia, on n'est pas sectaires, sauf sur certains sujets...

  • BN : abréviation pour Boîte Noire, l'œil de Moscou (appellation contrôlée due au Prez soi-même). Disponible sous forme d'aventure jusqu'à la version 05.00.00 de CIP, puis de module sous FS2002 / FS2004 à partir de la version 05.10.00, chargée de traquer impitoyablement vos fautes et erreurs de pilotage, elle surveille vos VR et Cargos. Associée pour les VR au module SATAN (généreux dispensateur de pannes en difficulté 3), elle vous incitera peut-être à pulvériser de rage à coups de marteau ce "bon dieu de foutu £=&#!§ d'ordinateur !", ou alors elle vous apprendra à bien piloter ! A vous de voir...

  • Boulettavia : florilège des mésaventures survenues aux pilotes Cyberavia lors de leurs vols, collectées sur la ML. Boulettavia a été publié sur plusieurs numéros du magazine trimestriel publié par la FNS (Fédération Nationale de Simulation) sous forme de CD.

  • Bradshaw : aéroport militaire américain situé aux îles Hawaii, découvert par le PANEVA, qui en fit sous FS98 une escale des vols réguliers Cyberavia dans le Pacifique. Sa situation géographique, au pied d'un volcan de plus de 4000 m, son altitude (6200 ft), l'absence de radio-balises à l'exception d'un NDB décalé, jointes à certaines conditions météo (difficulté 3) des vols réguliers en faisaient à l'époque une des escales les plus périlleuses. Les nombreux crashes sur ce terrain, relatés sur la ML, fournirent au Barde l'occasion de produire quelques textes définitifs sur le sujet, donnant naissance au "mythe" de Bradshaw, sorte de Nirvana accessible seulement à la crème de la crème des moustachus. Enfin, c'était surtout vrai avec FS98, avec FS2002 / FS2004, l'approche fut beaucoup moins ardue, le mythe s'estompa au profit d'autres terrains prodigieux comme Lukla.

  • Brothers : Cyberavia s'enorgueillit un temps de compter dans ses rangs deux frères, Jean-Pierre et Frédéric Esquevin. Leur "amicale" compétition pour la première place au classement des vols réguliers ou dans le cœur de Natacha se traduisait par des invectives homériques sur la ML. Ils ont fini par conclure un armistice : le premier a pris le surnom de Brother One (il paraît que c'est l'aîné), et l'autre celui de Brother As, en toute simplicité. Brother As a hélas quitté la Compagnie depuis, mais Brother One est toujours là ! Les rumeurs selon lesquelles Brother One aurait réglé son compte à Brother As d’un Sidewinder entre les deux yeux sont évidemment dénuées de tout fondement.

  • Calife : voir Prez

  • CIP : Spécificité unique de CyberAvia, le logiciel CIP (Cyberavia Interface Pilote), conçu, développé et maintenu par le Prez, assure le lien entre la Compagnie, FS et vous. De là à ce que certains exagèrent son pouvoir, allant même jusqu'à l'accuser de provoquer les crises catatoniques qui frappent leur ordinateur lors de l'utilisation de tout logiciel issu de l'usine à Bilou (Excel, Word, etc.), il n'y a qu'un pas que nous ne franchirons pas ! Mais au fait, ont-ils pensé à l'exorcisme Vaudou ? A moins que l'explication ne soit plus triviale...

  • Cargo : dernière création de notre Compagnie, issue d'un groupe de passionnés, cette activité est née de la volonté de durcir les challenges déjà difficiles proposés par CyberAvia. Des vols plus risqués sur des pistes plus dures et dans une météo plus mauvaise, voilà ce qui attend les amateurs. Et vous savez quoi ? Ils sont déjà nombreux : aux fous ! Pour l'instant, les vols Cargo s'effectuent dans les Antilles et les Alpes, mais l'équipe Cargo a des projets, secrets, bien sûr...

  • Code de fin de vol : lorsqu'un vol régulier ou Cargo se termine bien (çà arrive !), la BN génère un code de fin de vol que le pilote valide dans CIP avant de l'envoyer à l'administration pour correction.

  • Difficulté : il existe pour les vols réguliers de Cyberavia 4 difficultés de vols, représentées par 3 types de météo (les pilotes parlent de MTO 1, MTO 2, MTO 3) et un mode particulier de vol, dit MTO4. Les pilotes attribuent la paternité des MTO au Président Erdinger, même si celui-ci essaie mollement de rejeter la responsabilité sur les membres de l'équipe Cyberavia.

    • Difficulté 1 : le temps est clair, le vent faible, pas de problème particulier

    • Difficulté 2 : couverture nuageuse, les vents sont nettement plus forts, la visibilité est réduite à moins de 10 km

    • Difficulté 3 : la totale : vents forts et turbulents, nuages à tous les étages, visibilité très réduite (2 km ou moins), et le pilote sait qu'il aura probablement en vol une panne d'instrument (pilote automatique ou VOR1) :-(

    • Difficulté 4 : ce n'est pas à proprement parler une difficulté. Le vol doit s'effectuer sous contrôle ATC, sur le réseau IVAO. Le pilote bénéficie de la MTO réelle fournie par le serveur du réseau.

  • Dircoum : Directeur de la Communication. Un poste essentiel dans l'organigramme de la Compagnie, créé par Pierre Lescure (pas lui, l'autre) et repris par Pierre Viannay, qui l'a depuis cédé. En conclure que se prénommer Pierre est une condition nécessaire pour postuler au poste était séduisant, mais le successeur de Pierre II se prénommant Raymond, nous avons échappé à une implacable loi des séries.

  • FS : abréviation indispensable au vocabulaire du débutant sur la ML ; signifie "Flight Simulator", logiciel attribué par erreur à Bilou qui en fait l'acheta à son créateur, Bruce Artwick. Bien loin d'allusions grivoises, des expressions comme "c'est quoi ta version d'FS ?" ou "je n'aime pas l'FS !" ou bien "c'est de la faute d'FS !" concernent réellement l'aviation virtuelle ! FS98, FS2k (FS 2000), FS2k2 (Fs 2002), FS ACOF ou FS9 (FS 2004), FSX (malgré le "X", toujours rien de sexuel dans cela) sont donc des versions successives du produit Flight Simulator, et symbolisent la course à l'échalotte de l'équipe CyberAvia, contrainte de faire évoluer son offre suite aux "modifications d'FS" ou "nouveautés dans l'FS"...

  • GOVO : Groupement d'Organisation du Val d'Oise. Structure informelle créée en 1999 par deux pilotes Cyberavia, Pierre Lescure (pas lui, l'autre) et Jean-François Daussy (celui qui se cache sous le pseudonyme transparent de JFDA). Pierre et Jean-François avaient découvert par hasard sur la ML qu'ils habitaient environ à 57 m l'un de l'autre à vol d'oiseau, tout en résidant dans des communes différentes du Val d'Oise. Le GOVO a pris en charge l'organisation des noces et banquets de Cyberavia pendant deux ans, et s'est de fait auto-dissous suite au départ de JFDA du neuf-cinq pour le neuf-quatre.

  • Hub : C'est le point focal de l'organisation des VR. Chaque Hub est géré par un "Hub Manager", lequel propose des VR depuis (ou vers) son hub vers (ou depuis) différentes villes de la partie du monde qui lui est dévolue. L'interpénétration plus ou moins complexe des liaisons inter-Hubs et les mises à jour fréquentes issues des Hub Managers sont la source de joyeuses négociations qui font le bonheur permanent du Coordinateur des Hubs...

  • Hügel : producteur réputé de vins d'Alsace, installé à Riquewihr depuis 1629. Son Gewurztraminer a servi de carburant à un certain nombre de séances du travail du GOVO, dont les membres ont fait une publicité outrageuse bien que méritée sur la ML.

  • I/S : images par seconde. Le nombre d'images par seconde affiché par Flight Simulator est une hantise, voire une obsession de nombreux pilotes qui trouvent toujours que leur ordinateur est une épouvantable trapanelle qui se traîne lamentablement. La recherche perpétuelle d'un meilleur taux d'I/S conduit les pilotes à des comportements aberrants qui vont de tests des paramètres les plus hasardeux, conduisant souvent à la réinstallation du logiciel, voire au formatage, jusqu'à la dilapidation du patrimoine familial dans l'achat de configurations démesurées en Mhz, Mips, Go, et autres sigles barbares. Les puristes techniques vous diront qu'il vaut mieux parler de fps (frames per second), mais ce n'est pas bien grave.

  • Lider Maximo : voir Prez

  • Lukla : terrain de montagne situé au Népal, non loin du massif de l'Everest, dont Bilou donne dans FS2002/FS2004 une représentation saisissante mais très authentique. L'approche sur Lukla est, disons, délicate... Depuis la sortie de FS2002, Lukla a quelque peu remplacé Bradshaw dans l'imaginaire collectif cyberaviesque. Plusieurs missions mettant en scène Lukla ont été publiées. C'est un must !

  • ML : mailing list, en français : liste de distribution. Système très répandu sur Internet. Quand vous adressez un message à la ML, il est automatiquement transféré à tous les inscrits à la ML. Une réponse à un message posté sur la ML suit bien sûr le même chemin. La ML Cyberavia fut créée en 1998, et est devenue un ciment essentiel de la Communauté des pilotes. Une légende tenace veut que le Barde conserve dans ses archives les 354265 messages publiés depuis la création de la liste.

  • Mermoz : surnom de Philippe Molé, issu de quelques mésaventures aéronautico-aquatico-caraïbes très réelles, mais qui se sont heureusement bien terminées. Il ne s'en est pas fâché, il l'a même repris à son compte. Il y a des surnoms plus difficiles à porter pour un pilote !

  • Missions : l'activité fondatrice de CyberAvia, sans rapport avec la religion même si la publication d'une mission est en soi une bonne nouvelle... Liberté des concepts et rigueur de la réalisation font les bonnes missions vous dirons leurs créateurs. En somme des vols plus ou moins difficiles faits dans des temps plus ou moins longs par des pilotes plus ou moins doués, vols libres, quoi !

  • MTO : abréviation aéronautique pour météo (Cf Difficulté)

  • Natacha : intéressant, ça, Natacha. A l'origine inspirée d'un charmant coup de crayon de François Walthéry (dont vous trouverez les albums dans toutes les bonnes librairies), c'est plein de choses à la fois : 

    • la secrétaire (virtuelle) de Cyberavia,

    • l'hôtesse putative de tous les vols de la Compagnie,

    • l'objet des phantasmes de nombreux pilotes, quelque peu marqués par l'ambiance trop souvent virile qui règne sur la ML,

    • l'appellation générique des épouses, compagnes, concubines, copines, maîtresses qui supportent les débordements de leurs mâles dans les activités cyberaviesques.

    • la voix de l'hôtesse pendant les VR

    Pour ceux qui se posent des questions... sur l'original : http://users.skynet.be/natachamania/

  • Natachons : enfants des Natachas. Il se peut même que ce soient aussi les vôtres !  

  • Navion : au singulier, vous dites bien un navion, non ? Eh bien à Cyberavia, nous avons décidé de dire un navion, des navions, voila tout ! Évidemment, au début, lire "le navion", ça surprend, mais on s'y fait très bien. On peut utiliser aussi "le ravion", parce que quand on en voit beaucoup, on peut dire "il doit y avoir un nid d'ravion tout près !". Bilou a d'ailleurs popularisé l'expression en publiant dans FS une simulation "d'hydravion" (notez la déformation du mot, à l'américaine, sans doute...)  

  • Neuneu : sous l'aspect d'un bipède hominidé mâle ou femelle à priori normal, quoi qu'énonçant péremptoirement et très sérieusement des absurdités manifestes, le neuneu joint à son ignorance un caractère extraverti, la naïveté de croire en l'intérêt universel de la question qu'il se pose et la conviction, soit de détenir la vérité, soit de la mériter sans avoir rien fait pour ! Mais, frais de pensée, naturellement porté vers la complexité, véhément dans l'ignorance, peut-être est-il le dernier vrai poète de notre quotidien technologique, et peut-être sommes-nous tous un jour le neuneu de quelqu'un ?  

  • Nono : surnom de Bruno Dessain, grand ancien de Cyberavia, Directeur Général de la Compagnie, pote géologique du Prez, et à l'occasion âme damnée d'icelui, un des peinturlureurs en chef des navions de la Compagnie.  

  • NOQ : nouvelles d’Outre-Quiévrain. Sous ce sigle ésotérique se cacha la diffusion sur la ML par Jean-Michel Meissonnier d’un exceptionnel bulletin d’actualité FS longtemps réalisé par Michel Decourtit. Et comme Michel est belge, et que Jean-Michel a trop lu les comptes-rendu du Tour de France dans l’Equipe.  

  • PANEVA : surnom de Bernard Martin, pilote Cyberavia et réel, pilote personnel du Prez lors des réunions Cyberavia, et auteur des célèbres scènes des altiports et altisurfaces des Alpes, justement saluées par la communauté FS. PANEVA est l'acronyme de "Pilote Au Nom Étrange Venu d'Ailleurs". Lors de la première réunion Cyberavia à Saint-Étienne Bouthéon en 1999, un jury avait décerné un certain nombre de prix, dont celui du pilote au nom le plus exotique, dit Prix du Pilote Au Nom Étrange Venu d'Ailleurs. Incapable de départager Georges-Eric Te Kolste de Bruno Kaszprak ou d'Olivier Grynzspan, le jury, pour ne fâcher personne, avait décerné le prix à Bernard Martin, qui, plus flatté qu'il ne voulait le laisser paraître, a décidé de garder ce surnom.  

  • ONTPAUCQT : abréviation de la 3ème maxime du chapitre 1 du 2ème livre de la sagesse informatique de Lao Tseu, le technicien hardware bien connu de la rue Montgallet : On Ne Touche Pas A Une Config Qui Tourne ! Faute de s'en souvenir, trop de pilotes se retrouvent désemparés et font chauffer le mot-clé CYBTECH sur la ML.  

  • L'ootre : sobriquet dont certains pilotes ont affublé la partie vocale de FS ou de la BN, et qui simulent une tour de contrôle ou le personnel de bord.  

  • Prez : surnom aussi affectueux que respectueux de Fabrice Erdinger, Président et fondateur de Cyberavia. Vous pourrez à l’occasion voir passer aussi Calife, Lider Maximo, Chef (ne pas oublier la majuscule)...  

  • Radial(e) : objet mathématique de sexe indéterminé (on n'a pas dit neutre). Les pilotes sérieux (il y en a) vous diront qu'il /elle sert à déterminer sa position par rapport à une radio-balise. En fait, c'est un sujet de discussion aussi récurrent que stérile entre pilotes au bar de la Compagnie, pour déterminer si l'objet est de sexe masculin ou féminin. Évidemment, chacun campe sur ses positions, et personne n'a jamais réussi à faire changer son interlocuteur d'avis.  

  • RTFM : Read The Fucking Manual ! Pour les non anglophones, cela pourrait par se traduire par « Lisez donc ce p... de manuel ! ».Cette antienne est destinée à tous ceux, pas seulement les neuneus, qui se lancent dans des installations de logiciels ou des paramétrages hasardeux sans lire auparavant la documentation que d'autres se sont échinés à rédiger pour justement leur éviter des ennuis.  

  • Sicaire : nom générique des membres de l'Équipe Missions qui, sous la férule du Barde, valident les missions proposées sur le site. Le sens courant du mot (du moins qui court les dictionnaires...), est "tueur à gages". De là à assimiler le "barde" au "Vieux de la Montagne", pourvoyeur de pseudo-paradis à ses dévoués futurs assassins, on en tremble !  

  • Sorcière verte : Il y a déjà un bail, Pierre Lescure, notre Dircoum honoraire, avait proposé une prestation originale aux plus masochistes des pilotes. Moyennant l’installation d’un petit logiciel, CH Client, et la connexion à un serveur, il était en mesure de provoquer à distance diverses pannes pendant les vols en réseau, histoire de vérifier que les pilotes restaient concentrés et qu’ils savaient réagir aux situations d’urgence. Il annonçait ces séances de torture sur la ML en signant “la Sorcière Verte” et concluait toujours ses annonces par un “Gniark Gniark Gniark” à vous dresser le poil.  

  • Super-Phil : surnom de Philippe Caye, ancien pilote Cyberavia, vétéran des vols réguliers (il a détenu le record du nombre d'heures de vol), pilote IFR dans le réel, PDG et unique ouvrier des Super-Phil Factories, à une époque fournisseur essentiel de la Compagnie en tableaux de bord et avions en tous genres. Il était également surnommé Tonton. Il a plusieurs fois quitté la Compagnie depuis quelque temps, mais son souvenir hante encore certaines mémoires...  

  • TG : Tournée Générale, voyons ! Rite très répandu dans la Compagnie, où les pilotes offrent une TG sous les prétextes les plus divers : arrivée d'un nouveau pilote (c'est bien sûr lui qui régale), passage au niveau supérieur des VR, envoi d'un rapport par erreur sur la ML, boulettes diverses, obtention d'un brevet de pilote réel, etc. Des esprits chagrins pourraient penser que Cyberavia est un repaire de soiffards, plus préoccupés de célébrer Bacchus que de peaufiner leurs approches avec vent de travers. C'est (pas) totalement faux ! De toute façon, ces TG sont le plus souvent virtuelles, les TG réelles ne pouvant s'offrir que lors des réunions Cyberavia et autres pow-wow présidentiels.  

  • Tof : surnom de Christophe Tabourin, grand ancien Cyberavia, auteur de scènes complémentaires, co-fondateur de l’activité Cargo de la Compagnie, pote de toute éternité du Prez. On dit aussi "le Tof". Mais attention aux impairs : dire par exemple "le Fabrice" en parlant du Prez n'est pas un crime, pire, c'est une faute de goût. Elle vous expose à une affectation temporaire aux lignes de fret au Tadjikistan en ULM pendulaire, sans préjudice d'un nombre de TG à négocier...  

  • Tonton : voir Super-Phil

  • Tunnelier : souvent bi-turbo-propulseur. Dispositif en lequel vous transformerez votre avion si vous ratez votre approche sur Bradshaw.  

  • VR : Vols Réguliers. Deuxième branche créée dans l'histoire de CyberAvia, les VR sont aujourd'hui la base de l'activité de la Compagnie. C'est une organisation structurée en Hubs, qui vous propose plusieurs centaines de vols de par le monde. CIP, MTO 3, Tour du Monde, avions prestigieux et vols de 17 heures en dormant à côté de la machine (voir x1) ont su créer la légende des VR bien avant l'étape de Bradshaw !  

  • x1 : Flight Simulator permet aux impatients (il en existe) de presser et aux lymphatiques (il en reste) de freiner le cours du temps, accélérant ou ralentissant le rythme de leur vol. "x" symbolise la fonction et la valeur qui suit le coefficient appliqué (x2 = 2 fois plus vite, x0,5 = deux fois moins). Certains pilotes utilisent ce moyen pour diminuer l'ennui de longs vols trans-océaniques, par exemple. Mais les purs et durs, eux, méprisent un tel artifice, quitte à camper à côté de leur micro pendant les 17 heures d'un Chicago - Le Cap ! Quant à nous, nous apprécions particulièrement les compte-rendus des distraits qui ont oublié qu'ils avaient enclenché le x4 et posent en catastrophe un Cessna aux performances de Mirage 2000 !

 



Connexion

Votre espace


Accès direct



Teamspeak
CyberAvia 
Le BAR 

Astuce du moment
CyberAvia ne peut vivre qu'avec vos dons. Vous pouvez effectuer un don en utilisant Paypal, ou en envoyant un chèque à l'ordre de CyberAvia, ou encore en effectuant un virement bancaire. Rendez vous dans le menu Escales puis option Aider CyberAvia.

Natacha
© Dargaud-Lombard / Walthéry, 2017

Diffusion de l image avec l aimable autorisation de Walthery et Dargaud-Lombard